Est-ce qu’une heure de main d’œuvre de plomberie ou d’électricité à 60 euros, c’est cher ?

Est-ce qu’une consultation de 15 minutes chez le médecin à 23 euros, c’est cher ?

Est-ce qu’un bon repas dans un restaurant à 60 euros, c’est cher ?

Est-ce qu’une nuit dans un joli petit hôtel à 120 euros, c’est cher ?

Mais commençons plutôt par un peu de… mathématiques :

Il existe des cours en groupe de 15 personnes à 8 euros de l’heure, donc on a tendance à penser que 8 euros c’est « moins cher » que 60. Or une école de langue qui facture 8 euros de l’heure un cours fréquenté par 15 personnes gagne la coquette somme de… 120 euros de l’heure !

Conclusion : un cours en groupe à 8 euros de l’heure est en réalité deux fois plus cher qu’un cours individuel à 60 euros de l’heure. Sans compter qu’on a 15 fois moins de temps de participation et aucune chance d’avoir une formation sur mesure ! Il est urgent de se mettre à comparer ce qui est vraiment comparable…

Remarque : si la méthode et le prof sont nuls, nous sommes d’accord pour dire que les deux sont hors de prix !

Combien gagne VRAIMENT un professeur qui facture 60 euros de l’heure ?

1/ Il faut enlever 10 % de congés payés, car le professeur est un être humain comme les autres et il a donc besoin de 5 semaines de vacances par an. Or si ce n’est pas ses clients qui les lui paient, personne d’autre ne le fera, donc il devra travailler 52 semaines sur 52.

Restent 54 euros

2/ Dans une petite entreprise de ce type, pour chaque heure rémunérée, il faut compter en moyenne au minimum 45 minutes de préparation de cours, de rangement, de gestion de planning, de démarches administratives et comptables, de démarchage commercial, de ménage. Un professeur indépendant qui enseigne 22h par semaine travaille donc environ 39h.

Restent 31 euros

3/ Pour donner des cours dans de bonnes conditions, il faut une salle de cours correcte, qu’il faut éclairer le soir et chauffer l’hiver ; et pour gérer son entreprise, il faut des assurances, le téléphone, internet, quelques fournitures, un ordinateur, des frais de communication… Soit environ 1200 euros mensuels, divisés par 168 heures de travail sur un temps plein, soit 7 euros.

Restent 24 euros

4/ Pour un statut de travailleur indépendant/profession libérale, les charges sociales (Allocations familiales/URSSAF, Sécurité Sociale/RSI, retraite/CIPAV) correspondent environ à 20 % du chiffre d’affaires brut (donc sur ce qui est encaissé, soit 20% de 60 euros, donc 12 euros)

Restent environ 12 euros net de l’heure pour le professeur.

(soit 20 % du coût du cours facturé à l’élève)

Cela nous fait en théorie un salaire net mensuel de 2.000 euros dans le meilleur des cas (c’est-à-dire avec suffisamment de clients pour remplir 22h de cours par semaine, 47 semaines par an, ce qui est toujours un sacré défi), ce qui, après 20 ans d’expérience (ce qui est le cas des enseignants d’English-sur-Loire) est loin d’être abusé.